change language
vous êtes dans: home - l'oecum...dialogue - rencontr...tionales - munich 2011 newslettercontactslink

Soutenez la Communauté

  

Les arrivées des premiers couloirs humanitaires 2018 en Italie. La nouvelle phase du projet, devenu un modèle d'accueil et d'intégration pour l'Europe

"PAIX SUR TOUTES LES TERRES" : 1er janvier, une marche pour un monde qui sache accueillir et intégrer

Le premier jour de l'année nouvelle, manifestations sur tous les continents pour soutenir le message du pape François

De l'Indonésie au Salvador, de l'Allemagne au Mozambique, voici les nouvelles galeries d'images des repas de Noël de Sant'Egidio dans le monde

Des photos continuent d'affluer de tous les continents, regardez-les sur notre carte interactive!

Galerie de photos et vidéos du repas de Noël à Santa Maria in Trastevere

Visite virtuelle de la crèche de Sant'Egidio : Jésus accueilli par les pauvres, les malades, les sans logis et les hommes de toutes confessions

Sant'Egidio et la Muhammadiyah signent à Djakarta un nouvel accord pour la paix et le dialogue interreligieux

une délégation de la Communauté menée par Marco Impagliazzo se trouve en Indonésie

Sant'Egidio au conseil de sécurité de l'ONU pour un point sur la République centrafricaine

Mauro Garofalo : "Le succès de ce premier désarmement garantit la crédibilité de l'ensemble du processus en actes"

Donner à manger aux personnes âgées au Mozambique : distribuitions d'aides alimentaires aux plus pauvres dans la ville de Beira

Aidons les réfugiés rohingyas au Bangladesh

La Communauté de Sant’Egidio lance une collecte de fonds pour envoyer des aides dans les camps de réfugiés au Bangladesh, en collaboration avec l’Eglise locale

Tous les textes de la rencontre #Pathsofpeace

L'assemblée d'inauguration de la rencontre internationale Chemins de Paix

Chemins de 2017 : tout sur la rencontre internationale des religions du monde pour la paix

Le programme, les intervenants et les événements en direct streaming

Global friendship, #MoreYouthMorePeace : le message et l’engagement des Jeunes pour la paix à Barcelone

rendez-vous l’année prochaine à Rome !

 
version imprimable
13 Septembre 2011 15:00 | Centre of München - München

Méditation sur l’évangile de Mc 10, 42-45 du Président Nikolaus Schneider

Nikolaus Schneider


President of the Council of the Evangelical Church of Germany

La bénédiction et la paix de Dieu, notre Père, et de notre Seigneur Jésus Christ soit avec nous tous. Amen
«Les ayant appelés près de lui, Jésus leur dit : "Vous savez que ceux qu'on regarde comme les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous : au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous. Aussi bien, le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. »

Je voudrais commenter aujourd’hui pour nous trois pensées exprimées dans ce texte évangélique de manière à les rendre fécondes.
Tout d’abord :
Ecoutons encore une fois la vision réaliste du monde du Fils de Dieu :
« Vous savez que ceux qu'on regarde comme les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous ».
De manière très sobre, Jésus constate ce qui se passe d’ordinaire dans notre monde, où l’oppression et l’exploitation constituent en général le destin commun des hommes ordinaires. Le pouvoir est utilisé pour s’assurer une position. Les positions dominantes sont habituellement les places où la bonne chère ne fait pas défaut. Les cercles restreints de l’élite s’assurent de maintenir et d’élargie leurs positions dans la société.
Il en était ainsi à l’époque et il en est encore ainsi aujourd’hui de plusieurs manières dans ce monde.

Cette forme de domination et de soumission des hommes n’est pas le propre de la communauté chrétienne. Jésus ne fait pas le moraliste et ne remue pas en nous notre mauvaise conscience.
Il dit simplement «  Il ne doit pas en être ainsi parmi vous »
Jésus change les hommes à travers la confiance.
Jésus n’exige rien des siens, mais leur dit : « vous êtes une communauté qui est définie par l’amour et par la bienveillance de Dieu a votre égard et par votre amour et par la bienveillance que vous avez les uns pour les autres ».
La foi en cette parole de Jésus et en cette promesse suscite une nouvelle manière d’agir de l’homme et de nouvelles relations entre les hommes. Cette possibilité devient une réalité quand, à exemple de Jésus, nous nous laissons inspirer et guider par l’esprit de Dieu.

La deuxième pensée :
Pour notre pensée et notre foi d’aujourd’hui, la Parole de la Croix est toujours un scandale.
Combien voudrions-nous parfois refouler la passion et la mort de Jésus de notre théologie, ainsi que nos souffrances quotidiennes et la mort de notre vie.
Toutefois la passion et la mort de Jésus Christ, la souffrance et la mort des hommes de ce monde font partie intégrante de notre foi.
La foi chrétienne est et veut être beaucoup plus que le bienêtre de l’âme.
L’Evangile en effet ne nous promet pas une « insoutenable légèreté de l’être » sur cette terre.
L’Evangile du Christ est pour cette raison Bonne Nouvelle, car il nous assure de la présence de Dieu et de sa proximité même dans les jours sombres et lorsque nous faisons l’expérience de la mort.
La voie vers la gloire de Dieu fut pour Jésus un chemin de passion.
Cette voie ne supprimait ni la douleur ni la mort.
Jésus a fait le choix de prendre sur lui la souffrance et la mort.
Il en fut de même pour ses disciples et cela vaut encore pour nous aujourd’hui : Pâques n’existe pas sans Vendredi Saint !
Le chemin de la Résurrection passe à travers la mort !

La troisième pensée :
La vie, la passion, la mort et la résurrection du Fils de Dieu sont nécessaires pour le rachat des hommes !
Même si le Fils de Dieu est le Roi des Rois, Jésus renonce à sa condition royale.
Jésus sait que Dieu son Père l’a envoyé et appelé à servir.
« Il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur », comme le chante l’hymne aux Philippiens.
« Service » est la parole décisive qui caractérise la vie et le cheminement douloureux de Jésus, et précisément comme service pour le rachat et la libération des hommes.
« Le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude », c’est ce que dit Jésus sur sa vie et sur sa passion dans ce passage de Marc.
Jésus ne vainc pas le mal par le mal.
Jésus l’emporte sur le pouvoir absolu de la violence de la mort par sa mort sur la croix. A travers la résurrection de Jésus, Dieu nous manifeste que la voie du service ; et non pas celle de la domination sur les autres, est la voie du salut de Dieu, pour le monde et pour les hommes.
La voie de Jésus, celle de l’amour et de l’audace empreinte de douceur, de la paix et de la miséricorde est la voie de la vie pour nous aussi.
C’est le chemin qui conduit à la vie éternelle !
Sur ce chemin, nous pouvons célébrer la vie en dépit des expériences de mort que nous affrontons dans notre monde petit et grand à la fois.
En effet, Dieu nous a fait comprendre une fois pour toutes que la mort n’a pas été le dernier mot sur la vie du Christ et que la mort ne sera pas le dernier mot non plus sur notre vie, si nous lions notre vie au Ressuscité.

Jésus Christ nous a en quelque sorte « rachetés » par son service de toutes nos tentatives, vouées à l’échec, de nous racheter tous seuls. Il nous a « rachetés » de notre tentative de refouler la mort et de l’illusion de l’immortalité, de notre obsession de l’exaltation de soi et de l’impitoyable affirmation de soi.
Nous ne devons pas dominer les autres, les opprimer et les exploiter pour avoir le sentiment que notre vie est « riche » et « réussie ».
Nous sommes rachetés et libérés de l’aspiration égocentrique à occuper les places d’honneur, à avoir du succès, à être reconnu et à nous justifier, toutes ces attitudes qui minent nos relations avec les autres. Nous ne devons pas succomber à la résignation devant les échecs dont nous sommes souvent coupables ; nous ne devons pas nous contenter de regarder sans rien faire ce monde qui se démène.
Nous pouvons nous confronter les yeux ouverts à l’obscurité de notre vie et aux puissances de mort de ce monde et nous ne devons jamais cesser de croire, d’espérer et d’aimer !
Nous pouvons nous faire proches des autres hommes malgré nos imperfections. Et nous pouvons investir nos forces limitées, notre imagination, nos dons particuliers et nos talents dans le service à l’autre et dans la vie commune.
Qu’il en soit ainsi entre nous, dans nos relations avec nos familles, nos amis, dans nos communautés, dans les églises et dans la communauté globale!
C’est pour cela que le Fils de Dieu a donné sa vie et nous a rachetés.
Que Dieu nous bénisse! Amen

 


{PROGRAMMA_BOX_PP}

NOUVELLES EN RELATION
23 Janvier 2018
ROME, ITALIE

"La puissance de l'Eglise de Jésus est une force désarmée qui arrête le mal."


Prédication du pasteur Paolo Ricca pour la Semaine de Prière pour l'Unité des Chrétiens
IT | FR | HU
17 Octobre 2017

Un mois après la rencontre des religions à Münster, les Chemins de paix ont traversé quatre continents


Sur la photo, l'événement à Blantyre, Malawi. Voir les photos et vidéos des autres rencontres
IT | ES | DE | FR | RU
25 Septembre 2017
ABIDJAN, CÔTE-D'IVOIRE

Prière pour la paix en Côte d’Ivoire : la rencontre interreligieuse #PathsofPeace mise en œuvre par Sant’Egidio à Abidjan

IT | FR | HU
21 Septembre 2017
MÜNSTER, ALLEMAGNE

Tous les textes de la rencontre #Pathsofpeace

IT | EN | ES | FR | CA
14 Septembre 2017
MÜNSTER, ALLEMAGNE

En vidéo, les interventions de la table ronde "Faire la paix" à la rencontre internationale #PathsofPeace

IT | FR
13 Septembre 2017

Aux racines du terrorisme. VIDEO


#Pathsofpeace
IT | EN | FR
toutes les nouvelles connexes