change language
you are in: home - press review newslettercontact uslink

Support the Community

  
September 13 2013

La paix, une priorité pour Sant’Egidio

 
printable version

Du 30 septembre au 2 octobre, la Communauté de Sant-Egidio organise à Rome ses 27° Journées internationales pour la Paix, dans l’esprit d’Assise, sur le thème « Le courage de l’espérance : religions et cultures en dialogue ». Cette rencontre qui rassemble plusieurs centaines de représentants des religion, mais aussi des personnalités politiques et du monde de la culture, venant de plus de soixante pays, est, par sa régularité, l’une des actions les plus importantes de Sant’Egidio en faveur de la paix, véritable pèlerinage pour la paix qui a conduit d’année en année de Jérusalem à Washington, de Varsovie à Barcelone, de Lyon à Bruxelles. Mais ce n’est qu’un élément de l’engagement de la Communauté sur la scène internationale.

Un ouvrage important sur ce sujet vient d’être publié aux Éditions Salvator, dirigé par l’historien italien, Roberto Morozzo della Rocca, avec une introduction d’Andrea Riccardi. Il est intitulé précisément L’art de la paix. La communauté de Sant’Egidio sur la scène internationale. Il s’agit d’une série d’études de cas dans lesquels Sant’Egidio a joué un rôle déterminant. Le plus connu est le cas désormais ancien du Mozambique, qui a valeur de modèle, même si chaque situation est unique. Les Accords de paix mettant fin à une interminable et atroce guerre civile furent signée à Rome, dans les locaux mêmes de la Communauté, le 4 octobre 1992. Ce cas été en effet amplement analysé par des journalistes, des diplomates, des experts en matière de relations internationales et de négociations. L’histoire de la « Plateforme pour une solution politique et pacifique de la crise algérienne », dite « Plateforme de Rome », qui n’a malheureusement pas abouti, a aussi déjà été analysée, mais jamais d’une façon aussi systématique que dans ce livre, avec le recours à des documents et à des témoignages inédits. Moins connus, mais non moins intéressants, sont les autres cas traités : le Guatemala, le Burundi, l’Albanie, le Kosovo, le Liberia, la Côte d’Ivoire. A ces situations géographiques, s’ajoutent deux exemples de « diplomatie sanitaire » à travers la lutte de Sant’Egidio contre le Sida, notamment en Afrique avec le Programme DREAM, et de « diplomatie humanitaire », afin de faire reculer l’usage de la peine de mort partout dans le monde. La guerre est vue comme quelque chose d’insupportable, porteuse du mal par excellence, qui ruine les corps comme les âmes, porteuse de toutes les pauvretés. La peine de mort est vue aussi comme une barbarie, tout comme la maladie telle que le Sida qui à l’image de la guerre, alimente la misère.

L’action de terrain en faveur de la paix, destinée à mettre fin à des situations de guerre civile ou tout au moins à des tensions graves porteuses de catastrophes humanitaires, s’intègre dans toute l’action de la Communauté. Celle-ci part de l’action caritative en faveur des pauvres, de tous ceux qui sont marginalisés par la société, aux premiers rangs desquels les prisonniers et les condamnés à mort, les handicapés, les personnes âgées, et de la méditation de la Parole de Dieu, pour aboutir dans un processus logique, à cette action en faveur de la paix dans tant de pays martyrisés par les conflits, en passant par la promotion du dialogue entre les religions.

Mais à quoi tient le succès des initiatives diplomatiques de Sant’Egidio ? On peut leur donner cinq qualificatifs. C’est en fait une diplomatie de la modestie, de la part d’une communauté catholique dont le moteur est la prière : il ne s’agit ni d’une ONG, ni d’une agence liée à un gouvernement, pas même au Saint-Siège. C’est une diplomatie de la force faible dégagée de toute ambition de puissance, uniquement soutenue par la conviction que seul le dialogue d’où peut naître respect et parfois amitié, peut dénouer les crises les plus graves. C’est une diplomatie de la patience comme en témoignent les interminables journées de négociation avec des protagonistes rétifs à toute idée de paix et de réconciliation, mais qui permettent d’instaurer peu à peu un climat de confiance fondé sur le contact humain, et la compréhension des motivations de chaque protagoniste. C’est une diplomatie de l’amour pour les pauvres dans la fidélité à saint François d‘Assise et pour tous les peuples, notamment ceux qui sont abandonnés des grandes puissances, oubliés en quelque sorte. C’est une diplomatie du réalisme qui part toujours d’une connaissance fine de l’histoire des protagonistes, ce qui permet de comprendre ce qui unit malgré tout au-delà des haines et du sang versé, de souligner selon la méthode de Jean XXIII le positif qui existe toujours, et de mettre de côté, au moins dans un premier temps, ce qui divise.

Le pape François a dénoncé en juillet dernier, sur l’île sicilienne de Lampedusa, « la globalisation de l’égoïsme ». A travers son action pour la paix, sans perdre ses racines romaines et une haute idée d’une solidarité tous azimuts, Sant’Egidio fait vivre la mondialisation de la responsabilité. Andrea Riccardi estime que « cela porte à son accomplissement l’ancienne conscience chrétienne aux yeux de laquelle aucun peuple n’est étranger, surtout les peuples qui souffrent ».

 ______________________________

Roberto Morozzo della Rocca (dir.), L’art de la Paix. La Communauté de Sant’Egidio sur la scène internationale, Paris, Salvator, 2012, 359 p., 23,50 €.


 ALSO READ
• NEWS
November 6 2017
NEW YORK, UNITED STATES

Sant'Egidio at the UN Security Council to report on the situation in the Central African Republic

IT | EN | ES | DE | FR | CA | NL | RU
October 11 2017
HAVANA, CUBA

Religions gather in Havana to open Paths of Peace in Cuba

IT | EN | ES | DE | NL | ID
October 9 2017
ROME, ITALY

German President Steinmeier visits the Community of Sant'Egidio: ''make the world a peaceful place''

IT | EN | DE | ID
October 5 2017

October 5th, World Teachers' Day 2017: Let everyone go to school... of language, culture, and peace!

IT | EN | ID
October 4 2017
ROME, ITALY

A Conference remembering the 25 years from the signing of the peace in Mozambique: The Italian model that has given hope to Africa

IT | EN | DE | PT
October 4 2017

25 years of peace in Mozambique: the history of a country getting out of war and poverty

IT | EN | ES | DE | PT | ID
all news
• PRINT
February 26 2018
Roma sette

Congo e Sud Sudan, Gnavi: «La liberazione ha il nome di Gesù»

February 23 2018
Domradio.de

"Wir können Frieden organisieren wie andere den Krieg"

February 22 2018
Famiglia Cristiana

La preghiera sia un urlo contro le guerre

February 21 2018
Vatican Insider

Sant’Egidio si unisce alla Giornata di digiuno per Congo e Sud Sudan indetta dal Papa

February 21 2018
Famiglia Cristiana

I 50 anni di Sant'Egidio. L'abbraccio.

February 21 2018
SIR

Giornata preghiera e digiuno: Comunità di Sant’Egidio, adesione all’invito del Papa. Veglia nella basilica di Santa Maria in Trastevere a Roma e in molte città italiane

all press releases
• DOCUMENTS

''Entente de Sant'Egidio'': Political Agreement for Peace in the Central African Republic

Libya: The humanitarian agreement for the region of Fezzan, signed at Sant'Egidio on June 16th 2016 (Arabic text)

Nuclear Disarmament Symposium on the 70 th anniversary of the atomic bomb. Hiroshima, August 6 2015

all documents