change language
vous êtes dans: home - revue de presse newslettercontactslink

Soutenez la Communauté

  
28 Juillet 2012

Kinshasa-M23 - San Egidio propose le dialogue !

 
version imprimable
*Spécialisée en matière de résolution des conflits aussi bien armés que civils, la Communauté San Egidio de Rome, indiquent des sources fiables, est très préoccupée par la situation humanitaire au Nord-Kivu, devenue, selon elle, très critique, avec le déplacement des milliers des familles hors de leurs habitations. Profondément sensible à la souffrance des femmes et enfants, San Egidio est convaincue que la guerre est une fausse route et n'apportera pas de solution durable à la crise actuelle.
Aussi, demande-t-elle aux Gouvernements Congolais et Rwandais de donner la chance à des initiatives non militaires et d'envisager un dialogue constructif. Forte de son expérience, la communauté San Egidio offre ses services de médiation à l'Etat Congolais et à l'Etat Rwandais ainsi qu'à tous les autres acteurs concernés. Tout en espérant que cette démarche trouvera un écho favorable auprès des différents protagonistes et contribuera, ainsi, à mettre un terme à la souffrance des populations civiles et à améliorer les relations entre la RDC et le Rwanda. D'ores et déjà, cette initiative de San Egidio a reçu le soutien de la Synergie nationale de la Société Civile/Forces Vives pour les élections et la bonne gouvernance, SOCIELEC. Il reste que le Gouvernement de la RD. Congo qui, jusqu'ici, avait refusé toute option de négociations avec les mutins, en privilégiant la solution militaire, réserve une suite mesurée à cette démarche de la Communauté San Egidio.
Pour certains analystes, à l'approche de la tenue du 14ème Sommet de la Francophonie, Kinshasa aurait tout intérêt à donner un signal fort à ses invités qui n'ont pas du tout besoin de venir échanger sur "les enjeux environnementaux et économiques face à la gouvernance", dans un pays où la situation sécuritaire se détériore dans une des parties importantes de son territoire. Et donc, le Gouvernement est appelé à donner une chance à la paix et à préserver des vies humaines. Ceci lui permettrait d'ailleurs de se concentrer sur l'essentiel de son programme articulé autour de la "révolution de modernité", le rêve le plus important de Joseph Kabila, pour son second mandat issu des élections du 28 novembre 2011. La situation sécuritaire à l'Est de la RD. Congo, plus particulièrement au Nord-Kivu, reste préoccupante, critique et dramatique. Ce constat a été fait, il y a peu, par le caucus parlementaire des élus de cette province. Et, à ce sujet, tout le monde est unanime, y compris la très célèbre Communauté San Egidio de Rome, qui a fait ses preuves en matière des résolutions des conflits aussi bien armés que civils, à travers le monde. Cette dernière, apprend-on des sources fiables, a entrepris des démarches visant à convaincre les autorités congolaises d'envisager la possibilité d'engager un dialogue avec le M23 et, même, avec le gouvernement Rwandais.
Cette initiative de San Egidio est motivée, à en croire nos sources, par la situation humanitaire devenue très critique, avec le nombre assez élevé de déplacés, sans oublier les conséquences de la violence sur les infrastructures socio-économiques de base, la destruction de la faune et de la flore. Déjà, il convient de le rappeler, bien avant San Egidio, des voix se sont élevées, à l'instar de celles des communautés religieuses de la RD-Congo, pour appeler au dialogue en vue de préserver des vies humaines. Bien plus, dans une démarche plus globalisante de la région, il a été décidé, le 15 juillet dernier à Addis-Abeba, à l'issue du Sommet Extraordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CIRGL, l'établissement immédiat d'un mécanisme de suivi, à travers la réactivation de l'équipe d'Envoyés Spéciaux composée de S.E Benjamin Mkapa et S.E le Général Olusegun Obasanjo, pour trouver les causes profondes des conflits dans l'Est de la RDC et ainsi, proposer une solution durable. Le Secrétaire Général des Nations Unies qui, en son temps, avait préconisé ce Sommet, est appelé à appuyer cette initiative. Il reste que le Gouvernement de la RD. Congo qui, jusqu'ici, avait refusé toute option de négociations avec les mutins, en privilégiant la solution militaire, puisse se penche sur le bien-fondé de cette démarche, pour réserver une suite mesurée et responsable à la Communauté San Egidio. Néanmoins, estiment certains analystes, au regard des pressions qui viennent de partout, à l'interne comme à l'externe, les autorités congolaises sont tenues de donner une chance à la paix.
Pour ces mêmes analystes, à l'approche de la tenue du 14ème Sommet de la Francophonie, Kinshasa a tout intérêt à donner un signal fort à ses invités qui n'ont pas du tout besoin de venir échanger sur "les enjeux environnementaux et économiques face à la gouvernance", dans un pays où la situation sécuritaire se détériore dans une des parties importantes de son territoire. Encore que le pays est résolument engagé dans une phase de la modernisation des infrastructures décidée par Joseph Kabila, il n'est dans l'intérêt de personne que, d'une part, on bâtit et, de l'autre, on démolit. A cette allure-là, la RDC n'entrera jamais dans le club très fermé des pays émergents. La paix n'ayant pas de prix, des observateurs avertis sont d'avis que le dialogue est la seule alternative crédible, pour sortir le pays du cycle infernal de violence qui le plonge indéfiniment dans la distraction, l'empêchant, en même temps, de se développer, comme toutes les autres nations éprises de paix.

 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
30 Janvier 2018
BANGUI, RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Chantal, Elodie et les autres : des enfants en soins avec le programme DREAM à Bangui, capitale de la Centrafrique

IT | ES | DE | FR | CA | NL
25 Janvier 2018
ROME, ITALIE

Centrafrique. Le président Touadéra en visite à Sant’Egidio : « Merci pour le soutien au processus de paix : la nouvelle phase de désarmement commence maintenant »

IT | ES | DE | FR | PT | CA | ID
9 Janvier 2018
BANGUI, RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Des aides humanitaires en République centrafricaine tandis que les opérations de désarmement se poursuivent

IT | ES | DE | FR | PT | CA | NL
1 Janvier 2018
ROME, ITALIE

Salutations et encouragements du pape François aux participants à la manifestation "Paix sur toutes les terres"

IT | ES | DE | FR | PT | NL | HU
1 Janvier 2018

Des pas vers la paix en Casamance : le gouvernement sénégalais libère deux prisonniers du MFDC

IT | DE | FR | PT | NL | HU
30 Décembre 2017
ROME, ITALIE

"PAIX SUR TOUTES LES TERRES" : 1er janvier, une marche pour un monde qui sache accueillir et intégrer

IT | ES | DE | FR | CA | NL
toutes les nouvelles
• DE PRESSE
26 Février 2018
Roma sette

Congo e Sud Sudan, Gnavi: «La liberazione ha il nome di Gesù»

25 Février 2018
kathpress

Kardinal Marx fordert mehr Engagement für Einheit der Menschen

25 Février 2018
Domradio.de

"Gräben zuschütten"

25 Février 2018

„Gräben zuschütten, Spaltungen überwinden“

24 Février 2018
Avvenire

A spasso per Milano aiutando l'Africa

24 Février 2018
Domradio.de

Im Dienst der karitativen Arbeit

toute la revue de presse
• DOCUMENTS

''Entente de Sant'Egidio'': Accord politique pour la paix en Republique Centrafricaine

tous les documents