change language
vous êtes dans: home - news newslettercontactslink

Soutenez la Communauté

  
25 Septembre 2012 | ROME, ITALIE

Communiqué de presse

SYRIE, Appel de Mar Gregorios, métropolite d'Alep. Une réponse de la Communauté de Sant'Egidio

“Faites quelque chose pour la Syrie, inventez quelque chose pour arrêter ce désastre. Là où la communauté internationale a jusqu'à présent échoué, j'espère que Sant’Egidio pourra faire parler directement l’opposition et le gouvernement pour arrêter cette destruction”.

 
version imprimable

Mar Gregorios Ibrahim est un des évêques qui est resté avec son peuple, à Alep, malgré la guerre et les attaques. C'est un ami cher, un ami de longue date de la Communauté de Sant’Egidio. Il a vécu avec nous le long voyage de l'« Esprit d'Assise », un quart de siècle de fils de dialogue tissés entre croyants et et hommes de bonne volonté, entre les religions, pour recréer, en toute circonstance, la capacité de vivre ensemble. Même pendant la guerre. Celle de Bosnie, celle du Mozambique, dont l'accord de paix a été signé il y a vingt exactement à Rome, le 4 octobre. Alep, avec lui, avec ses habitants, a été, jusqu'à il y a trois mois, un lieu de cohabitation et d'hospitalité. Même pour environ 50 000 réfugiés irakiens.

L’appel que Mar Gregorios Ibrahim a lancé dans le Corriere della Sera, à Antonio Ferrari, rappelle ceux qu'ont lancé les évêques et prêtres des différentes confessions chrétiennes, qui ont dû quitter Homs, comme presque cent mille chrétiens.

Il rappelle les préoccupations et la situation dramatique de millions de Syriens. Il faut trouver une solution à la guerre dans une Syrie où rien que le fait de sortir de chez soi en sécurité est devenu un rêve, et ce n'est pas seulement la coexistence pacifique et la dignité des personnes qui est menacée, mais l’intégrité même du pays.

La Communauté de Sant’Egidio ressent les blessures de la Syrie comme siennes. Elle a lancé un plan d'aides aux victimes, aux réfugiés, avec les Pères franciscains et jésuites à l'intérieur du pays.
  Voir la vidéo d'Antonio Ferrari

Au Liban, auprès des réfugiés de toutes provenances, se déploie ces jours-ci un plan d'aides destiné à 600 familles à Beyrouth, à 400 familles réfugiées dans l'est de la Bekaa et à 200 familles du nord de la Bekaa : soutien alimentaire, sanitaire et ouverture de deux écoles pour environ mille enfants.

La Communauté de Sant’Egidio a offert une première occasion à des représentants de l’opposition syrienne à l'intérieur du pays de se réunir à Rome pour travailler à la mise en place d'une plate-forme commune. Onze mouvements politiques et sociaux ont indiqué, avec l'appel de Rome, la voie à une sortie politique de la crise syrienne.  L’appel de Rome a continué sur le terrain. D'autres forces politiques et mouvements syriens ont manifesté ces dernières semaines leur décision de renforcer cette demande par une voie politique en demandant la fin de la violence et de la guerre. Certains l'ont fait au risque de leur vie. Comme Abdulaziz al-Khayer, enlevé la semaine dernière sur la route menant de l’aéroport à la ville de Damas dans des circonstances encore non éclaircies. Alors que l’ONU enregistre des violations des droits humains et des violences injustifiables de part et d'autre, alors que l’envoyé de l’ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, a établi des contacts avec les parties en présence, la Communauté de Sant’Egidio soutient tous les efforts de ceux qui demandent un avenir démocratique pour la Syrie et la fin immédiate de la violence. Pour une sortie politique et non pas militaire de la terrible escalade de violence actuelle.

La Communauté de  Sant’Egidio confirme sa disponibilité, son initiative et ses efforts pour mettre en place au plus vite un cessez-le-feu effectif qui permettra le démarrage d'un dialogue national entre tous les acteurs de la crise.

 

Pour approfondir :

Avec les réfugiés syriens au Liban. Les premières aides à Beyrouth et dans la vallée de la Bekaa >

Dossier syrien : les documents de la rencontre des oppositions à Sant'Egidio pour une solution politique de la crise >
 

...................................................................................................................

Piazza di S.Egidio 3/a – 00153 Roma - Tel 39.06585661  -  Fax 39.065883625
www.santegidio.org   Email – [email protected]


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
30 Janvier 2018
BANGUI, RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Chantal, Elodie et les autres : des enfants en soins avec le programme DREAM à Bangui, capitale de la Centrafrique

IT | ES | DE | FR | CA | NL
25 Janvier 2018
ROME, ITALIE

Centrafrique. Le président Touadéra en visite à Sant’Egidio : « Merci pour le soutien au processus de paix : la nouvelle phase de désarmement commence maintenant »

IT | ES | DE | FR | PT | CA | ID
9 Janvier 2018
BANGUI, RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Des aides humanitaires en République centrafricaine tandis que les opérations de désarmement se poursuivent

IT | ES | DE | FR | PT | CA | NL
1 Janvier 2018
ROME, ITALIE

Salutations et encouragements du pape François aux participants à la manifestation "Paix sur toutes les terres"

IT | ES | DE | FR | PT | NL | HU
1 Janvier 2018

Des pas vers la paix en Casamance : le gouvernement sénégalais libère deux prisonniers du MFDC

IT | DE | FR | PT | NL | HU
30 Décembre 2017
ROME, ITALIE

"PAIX SUR TOUTES LES TERRES" : 1er janvier, une marche pour un monde qui sache accueillir et intégrer

IT | ES | DE | FR | CA | NL
toutes les nouvelles
• DE PRESSE
27 Février 2018
Avvenire

Cei. Atterrati a Roma 113 profughi. «La cooperazione fra istituzioni fa miracoli»

26 Février 2018
Roma sette

Congo e Sud Sudan, Gnavi: «La liberazione ha il nome di Gesù»

25 Février 2018
kathpress

Kardinal Marx fordert mehr Engagement für Einheit der Menschen

25 Février 2018
Domradio.de

"Gräben zuschütten"

25 Février 2018

„Gräben zuschütten, Spaltungen überwinden“

24 Février 2018
Domradio.de

Im Dienst der karitativen Arbeit

tous les communiqués de presse
• DOCUMENTS

''Entente de Sant'Egidio'': Accord politique pour la paix en Republique Centrafricaine

tous les documents