change language
sei in: home - rassegna stampa newslettercontattilink

Sostieni la Comunità

  

Famille Chretienne

28 Ottobre 2011

Vingt-cinquième anniversaire de la rencontre d’Assise

Pour la communauté juive : « Vatican II et Nostra aetate ont révolutionné nos rapports avec l’Église »

 
versione stampabile
Par Benjamin Coste
 
Moshe Lewin est le porte-parole du Grand Rabbin de France et rabbin de la communauté du Raincy-Villemomble-Gagny (Seine-Saint-Denis). Impliqué depuis une quinzaine d’années dans le dialogue interreligieux, il explique quel sens ont pour la communauté juive ces échanges avec les autres religions. Premier entretien d’une série de six en préambule de la prochaine rencontre interreligieuse d’Assise.
 
Le souci du dialogue interreligieux semble parfois porté par la seule Église catholique. Quelle importance revêt-il dans la communauté juive ?
Il est vrai que le dialogue interreligieux a longtemps été soutenu par l’Église mais pour échanger… il faut être deux. Dans un premier temps, la communauté juive est restée méfiante, à cause d’un passé parfois difficile avec les chrétiens.
Mais le concile Vatican II et Nostra aetate ont révolutionné nos rapports avec l’Église catholique. Peu à peu, la confiance a supplanté la méfiance et un dialogue s’est instauré. Il a été senti comme une chance d’une meilleure connaissance mutuelle. Sans faire de syncrétisme, nous avons perçu l’opportunité de découvrir l’autre tout en restant soi-même. En effet, pour bien comprendre le christianisme, il est nécessaire de connaître le judaïsme car le premier trouve sa source dans le second. En revanche, le judaïsme, en dialoguant avec le christianisme, ne va pas partir à la découverte de ses racines mais va, par exemple, découvrir une autre approche des textes.
 
Quel bénéfice la communauté juive tire-t-elle de ce dialogue ?
Je vous réponds par une anecdote : lorsque je suis arrivé en région parisienne – il y a une quinzaine d’années – est paru un article dans l’un des bulletins paroissiaux dont l’auteur avait visiblement oublié les avancées de Vatican II : le peuple juif y était encore présenté comme « déicide ». Certains fidèles juifs sont venus me le signaler et m’ont incité à faire paraître un droit de réponse. J’ai choisi une autre voie et j’ai appelé l’évêque du lieu, à l’époque Mgr Olivier de Béranger que je connaissais et qui m’avait déjà rendu visite à la synagogue. Il a tout de suite envoyé une lettre d’excuse à la communauté juive. Sans dialogue, nous aurions pu monter une communauté contre l’autre, alors que ce n’était le désir d’aucune d’entre elles.
 
La simple volonté de mieux se connaître n’est-il pas un objectif trop limité pour entretenir la flamme du dialogue interreligieux ?
Non, je ne le pense pas. Et je ne dirais pas non plus que le dialogue interreligieux s’essouffle. J’étais ainsi début septembre à Munich, en Allemagne, pour un rassemblement organisé par la communauté Sant’Egidio. J’ai trouvé magnifique que tant de personnes prennent part à trois jours de tables rondes, remplissent la place centrale de la ville à l’issue de cette rencontre, redisent que le dialogue interreligieux est possible et indispensable. C’est une preuve tangible qu’il n’y a pas d’essoufflement dans le dialogue interreligieux.
Nous pouvons ne pas être d’accord, l’objectif n’est pas de créer un clone de soi-même mais de se découvrir en découvrant l’autre.
J’ajouterai que nous ne pouvons dialoguer que dans la mesure où nous nous connaissons nous-mêmes. En discutant avec des prêtres, des pasteurs, des rabbins, certains me disent que pousser trop le dialogue interreligieux pourrait être dangereux dans la mesure où peu connaissent réellement les fondements de leur religion. Le risque est que nous ne soyons pas capables de transmettre à l’autre ce que nous sommes, et de tomber dans du syncrétisme.
 
Au quotidien, les rapports entre religions restent parfois tendus…
Le but de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) n’est pas uniquement que les responsables de communauté se rencontrent. Il est que, de ces rencontres, découlent des initiatives sur le terrain. En Seine-Saint-Denis, avec le curé du Raincy, président de la mosquée de Clichy-sous-Bois et la pasteure de quinze communes, nous avons formé une association baptisée UDPP 93 (Union pour le dialogue le partage et pour la paix). Il y a peu, cette association a organisé une conférence à la mairie de Montfermeil sur l’apport des religions dans la vie en commun. Ce sont des actions concrètes. Résultat : la pasteure, le curé, le président de la mosquée et moi nous retrouverons à Rencontre des religions pour la paix du Trocadéro, le 27 octobre prochain.
 
Sur certaines questions de société, chrétiens, juifs et musulmans peuvent-ils avoir un discours commun ?
Dans le judaïsme, la vie est sacrée, elle ne se mesure pas et l’homme n’en dispose pas. La journée d’une personne à qui il reste deux jours à vivre n’a pas moins d’importance que celle d’une personne à qui il reste dix, vingt ou trente ans à vivre.
Au sein du Comité consultatif national d’éthique, les religions ont beaucoup apporté en termes de réflexion, d’histoire et de vécu, face à un raisonnement économique.
 
Source : www.famillechretienne.fr le 20 octobre 2011

 LEGGI ANCHE
• NEWS
6 Febbraio 2018

Gli auguri del pastore valdese Bernardini per i 50 anni di Sant'Egidio: continuiamo insieme per la pace, la giustizia, i corridoi umanitari

IT | HU
24 Gennaio 2018
ROMA, ITALIA

'La potenza della Chiesa di Gesù è una forza disarmata che ferma il male' La predicazione del pastore Paolo Ricca per la Settimana dell'Unità tra i cristiani

IT | FR | HU
24 Dicembre 2017
ROMA, ITALIA

La Chiesa è il popolo dell'attesa. Meditazione del pastore valdese Paolo Ricca

22 Settembre 2017
SPAGNA

Catalogna, Sant'Egidio: ''Non perdiamo altro tempo, rilanciare il dialogo per uscire dalla crisi''

IT | ES | CA
6 Settembre 2017

Perchè le #stradedipace passano per Münster-Osnabrück? Capire un crocevia della storia europea

IT | DE
6 Settembre 2017

Un nuovo e-book: Sulle vie della pace nello "Spirito di Assisi". Free download

IT | PT
tutte le news
• STAMPA
1 Febbraio 2018
SIR

50° Comunità Sant’Egidio: Hilarion (Patriarcato di Mosca), “la nostra una collaborazione che ha dato tanti buoni frutti”

30 Gennaio 2018
Vaticannews

Corridoi umanitari: la collaborazione ecumenica via della speranza

26 Gennaio 2018
POW - Pressestelle des Ordinariates Würzburg

Angst und Lethargie überwinden

15 Gennaio 2018
Roma sette

Ecumenismo, in processione con anglicani, luterani e ortodossi

11 Novembre 2017
Avvenire

Cristiani e islamici uniti per la pace

30 Ottobre 2017
Notizie Italia News

Il tempo del dialogo, 500 anni dopo ...

tutta la rassegna stampa
• DOCUMENTI

Ahmad Al Tayyeb - Oriente e Occidente - Dialoghi di civiltà - Parigi 2016

Andrea Riccardi - Oriente e Occidente - Dialoghi di civiltà

Milano 2015: Preghiera e incontri ecumenici con i poveri

Saluto del Patriarca di Mosca e di tutte le Russie, Kirill, al prof. Andrea Riccardi in occasione dell’udienza del 31 ottobre 2014

tutti i documenti
• LIBRI

il senso della vita





Francesco Mondadori

Religioni e violenza





Francesco Mondadori
tutti i libri